Tous psys!

Site d'entraide psychologique gratuit. Rejoignez les groupes de discussion!

bonsoir,

j'ai 20 ans bientôt 21. je me suis inscrite sur ce groupe de discussion pour arriver à parler de ce qui me pose problème dans ma vie de tous les jours et qui est difficile pour moi de parler à mon entourage. Cette année, je me suis fais hospitalisée deux fois pour dépression sévère justement car je suis vraiment arrivée à saturation (pour tentative de suicide).

Pour commencer, j'ai subi un harcèlement violent au collège qui me poursuit toujours, plus de 10 ans après , je l'ai toujours au fond de moi. J'étais seule, on me bousculait, abimait mes affaires, m'insultait, se moquait de moi (moche, grosse, vêtement à 2 centimes ... etc). Par exemple, j'aimais bien écrire des histoires dans la cour de récréation ça me permettait de m'évader mais un jour que j'écrivais tranquillement un groupe de 5 filles sont venu m'embêter, elles lançaient mes stylos dans les arbres , tapaient dedans etc ... sauf que ce jour là j'étais blessée à la cheville ( cassé en sport quelques jours avant) ce jour là, un stylo est tombé près de mon pieds blessé et j'ai donc mis mon pieds dessus pour pas qu'elles le prennent , elles se sont misent à 5 à me taper dans la cheville à gros coup de pieds ( c'est l'un de mes pire souvenir). J'ai fais une tentative de suicide pendant mes années collège suite a tout ça.

je raconterais pas tout car se serais trop long avec toutes les atrocités qu'on a pu me faire pendant ces années là.

Ma mère est intervenu plusieurs fois mais rien y a fait. Arrivée au lycée ça a continué , bousculade et cris dans les oreilles.

Ensuite, j'ai changer de lycée pour ma filière. Je ne connaissais personne, j'étais très angoissée à ce moment là, c'était une nouvelle vie pour moi. J'ai rencontré une jeune fille par la suite, on s'est rapprochée et je pensais que c'était vraiment mon amie, je me suis beaucoup confiée à elle et malheureusement elle m'a poignardé dans le dos l'année de mon bac et a fait en sorte de me harceler et de remonter toute la classe contre moi. Je me suis retrouvée de nouveau seule ... et harceler par les élèves de ma classe (insulté de sale pute etc ...). Une nouvelle fois ma mère est intervenu mais rien y a fait,  elle a fait le bureau des pions, de la sous directrice et même du directeur mais ils ne sont jamais intervenu. ils ne sont pas intervenue contre cette fille (car elle était fille de professeur certainement par peur de représailles). Je suis donc partie du lycée 3 mois avant mon bac. j'ai travaillé seule à la maison et j'ai fini par l'avoir avec mention même si certain professeurs en avaient rien faire que je sois parti et ne m'ont jamais envoyé les cours comme ma mère l'avait demandé au directeur. Je me suis retrouvé face à des questions au bac que je ne connaissais pas comme il me manquait ces cours. J'ai voulu faire une autre tentative de suicide, j'étais à bout.

Ensuite, ma dépression n'ai pas lié qu'a cela. À la maison tout ne se passe pas toujours bien ma mère est bipolaire , dépressive et s'énerve très souvent contre moi et me rabaisse alors que je n'ai rien fais spécialement. Elle me fait peur quand elle commence a s'énerver et c'est très dure. Elle me donne souvent envie de pleurer. Puis ça cris beaucoup a la maison entre elle et mon beau père. je ne supporte plus cette situation. 

j'ai aussi beaucoup beaucoup de peine du fait d'avoir perdu mon papa quand j'avais deux mois et de ne jamais avoir pu le connaitre souvent je pleure en pensant a lui et ça me rend malade. je pense très souvent a lui et  je n'arrive pas a faire le deuil, j'ai comme un gros manque, un vide.

Ma dépressions est lié en grande parti à ce que j'ai raconté mais aussi lié a ma vie de tous les jours. C'est très compliqué pour moi , je le vis très mal ... je n'arrive pas a demander des renseignements à quelqu'un quand j'ai besoin, peur des autres , du monde , de prendre le téléphone, peur d'aller dans les magasins, je n'arrive pas a m'exprimer (bafouille) ,  je me sens moche, bête et que je me sens très différente des autres. J'ai énormément de complexe . A cause de tout cela je stress énormément tous les jours dans la rue et même a la maison. A cause de ça, j'ai d'énorme blocage qui me bouffe la vie par exemple,  je n'arrive pas a me décider pour mon stage pour ma fac , ou de trouver du travail pour me faire de l'argent car j'en manque cruellement tout ça car je m'en sens totalement incapable. je me bloque a chaque fois que j'essaye d'avancer.

je me trouve comme une moins que rien et ça me donne de moins en moins de vivre tous les jours. Le morale est très bas en ce moment.

merci d'avoir lu jusqu'au bout ce long pavé. 

Vues : 78

Réponses à cette discussion

Salut, 

Je sais à quel point ça peut être difficile de parler, et je voulais te dire que tu as beaucoup de courage de venir partager ce que tu as sur le cœur.

Ma question peut paraître bête, mais est-ce que tu en veux à ces filles pour ce qu'elles t'ont fait ? 

Par rapport à ce que tu vis tous les jours, je te comprends. Je souffre d'un gros manque de confiance en moi et comme tu le dis, répondre à son téléphone peut se révéler être un véritable défi. Souvent je m'en veut parce que j'ai dit "Bonjour" au lieu de "Bonsoir". Et pas une journée ne passe sans que je me sente moche et bête.

Ces blocages de tous les jours, tu penses qu'ils viennent d'où exactement ? Quelle en serait la source ? 

Par rapport à ta mère, je vois qu'elle a essayé de t'aider suite aux harcèlements, mais qu'elle n'y est pas arrivée. Tu penses qu'elle aurait dû en faire plus ? Tu aimerais un peu plus de soutien de sa part ? 

Tu as dis que tu aimais bien écrire, est-ce que c'est toujours le cas ? 

J'espère que mes questions ne ressemblent pas trop à un interrogatoire. Je ne vais pas te donner de solutions, car moi même je n'en ai pas forcément pour mes problèmes. Mais si tu as envie d'écrire d'autre pavés, ce sera avec plaisir que je les lirais. Je sais que ça peut aider de vider son sac. 

Bonjour, 

Merci de m'avoir répondu. 

Pour répondre à la question je n'arriverais pas à dire si je suis en colère contre les personnes qui m'ont fait du mal ou tout simplement de tristesse le fait d'avoir été blessé. Je dirais peut-être des deux.

Je pense exactement la même chose que toi pour le téléphone, j'ai l'impression que quand je parle je parait bête et que la personne ne va pas me comprendre et va se moquer de moi. Et souvent, si j'ai fait une erreur en bafouillant je le ressace la journée.

je ne sais pas trop exactement d'où viennent ces blocages car je les avaient bien avant mon harcèlement, depuis enfant même je me mêlais pas aux autres c'était les autres qui venaient vers moi en général. 

Et non je pense que ma mère a fait tout ce qu'elle pu, elle s'est démenée pour moi a en pleurer même ( ça m'a fait du mal de la voir en arriver la pour que collège et lycée fassent quelques chose. Elle a même essayé d'attraper une des filles a la sortie de l'école mais les pions sont intervenu avant en disant qu'elle n'avait pas le droit.

j'aime toujours l'écriture mais je ne pratique plus maintenant car je n'ai plus le temps avec ma faculté, j'ai de gros soucis de lenteur depuis enfant qui fait que je mets bien plus de temps a faire mon travaille, devoirs. je n'ai donc pas de pause pour souffler un peu (enfant je n'ai jamais osé le dire et je me suis toujours débrouillée comme je pouvais). D'ailleurs, cette année je me suis enfin décidé de parler au psychiatre par rapport a ce soucis de lenteur qui me fait souffrir depuis l'école du fait que je n'arrive pas à suivre les autres, finir les devoir a temps ou les contrôles. Du coup avec ma mère je suis actuellement entrain de faire des démarches pour des aides a la fac ( car ça devient plus gerbage avec le rythme) et pour la vie de tous les jours. C'est l'un des problèmes qui me bouffe le plus dans ma vie de tous les jours également.

Et non ne t'en fais pas ça permet de mieux s'exprimer et de mieux comprendre. Et pour toi c'est pareil si besoin pour extérioriser ce qui ne va pas ça fait du bien et ça soulage.

Je vois, je pense que ce mélange de sentiments, c'est la preuve que tu as du recul sur ce qu'il s'est passé. 

Si tu pouvais parler à ton toi du passé, si tu pouvais lui dire quelque chose qui pourrait la réconforter après cet événement avec ces filles, ce serait quoi ? 

J'ai vécu un événement assez grave quand j'étais au lycée et en écrivant cette question, je me rends compte qu'elle est complexe, mais elle résonne un peu en moi. Tu n’es pas obligée de répondre maintenant :)

Quand tu parles a quelqu'un, tu doutes de toi-même, du coup tu as peur de bafouiller, et à cause de ça tu bafouilles. Je me sens un peu moins seul ahah

Par rapport à ta mère, tu te sens un peu coupable pour tout ça ? 

Pour les études, j'ai une amie qui est passée par quelque chose de similaire. Il faut beaucoup de courage pour en parler à un médecin. Ce n'est pas un problème physique, quelque chose qui se "voit" du coup on a peur de ne pas être "crédible" même si le problème est réellement présent. 

En terme d’ambiance, ça se passe comment à la fac ? 

Merci, tu as totalement raison, c’est vrai qu’en général j’ai un peu de mal à parler de moi (et surtout de mes problèmes ahah).  Je suis auteur et réalisateur, je débute encore, mais mon manque de confiance en moi déteins un peu sur ce que j'écris. J'ai souvent peur de ne pas faire assez bien et du coup, je bloque souvent et je n'avance pas forcément. J'ai parfois un peu peur de me lancer à fond dans un projet. Je me suis un peu retrouvé dans ce que tu disais. 

J'avoue que je ne sais pas ce que je me dirais mais si je pouvais remonter dans le passé je ferais en sorte que ça ne se reproduise pas.

Et oui c'est exactement ça.

Non pas vraiment pour ma mère du coup, je ressens plutôt de l'injustice.

Oui tu as raison, c'est pour ça que je n'osais pas mais a force ça devient très difficile et on fini par être obligée d'en parler.

En ambiance, ça se passe plutôt bien mise a part mes difficultés à suivre mais sinon ça va . J'angoisse plus pour ma réussite et du fait du monde dans un amphi.

ah oui ? c'est bien cela ... mais difficile en effet. Mais qui ne tente rien a rien donc si tu ne tente pas tu ne pourra jamais savoir si ce que tu fait est bien ou pas. Je vais te le dire comme je le dis a mon chéri "quoique tu fasses il y aura toujours des cons qui critiquerons ce que tu fait alors fait le juste pour toi et toi seul et fait ce qui te plait, l'important c'est que ça te plaise a toi". 

Oui bien sûr, c'est normal de vouloir ça.

Et vous arrivez à vous parler parfois ? Je veux dire une conversation un peu profonde. 

Oui, quand on en souffre il faut en parler. 

Ok, je suis rassuré que ça se passe déjà mieux à la fac :) Tu es un peu ochlophobe ? 

Ahah tu as bien raison :) 

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2020   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation