Tous psys!

Site d'entraide psychologique. Pour l'accès aux MP3, abonnez-vous à psy-coach.fr

Bonjour. Je m'appelle Gwennaëlle (16 ans) et suis la malheureuse victime de la trichotillomanie. En effet, depuis maintenant 1 an je m'arrache les cils. Avant j'avais de magnifique cils, longs, blonds et qui remontaient parfaitement, maintenant, ce n'est plus que 2/3 cils qui se battent en duel, et au alentours, un désert total. Puisque je n'ai plus de cils, je commence à m'arracher les sourcils, comme ma petite soeur de 9 ans. En sachant que nous n'avons aucuns soutien familial. Ceci est dut au stresse. J'ai donc commencé à diminuer mon entourage, à moins me montrer, à être moins sûre de moi et tout ce qui vient au point que lorsque je suis chez mon amie, je ne me démaquille pas. J'ai vu une psychologue, que je n'ai pas aimé et dont j'ai arrêté les consultations. Mais je suis aussi victime d'insomnies. Auriez-vous été aussi victime de tricho' ?? Si oui comment avez-vous fait pour vous en sortir (si vous avez réussit) ??

Vues : 4849

Réponses à cette discussion

Bonjour Gwennaëlle,

Je n'ai pas à proprement parlé été victime de trichotillomanie, mais je ne crois pas que cela m'empêche de t'aider. Comme tu l'as compris, ton problème est dû au stress. Il faut donc que tu fasses des exercices de relaxation et aussi que tu fasses du sport.

Lorsque tu ressens une envie irrépressible de t'arracher les sourcils, il faut que tu fasses l'exercice d'hyperventillation ou la méthode Jacobson. Ces deux méthodes sont très efficaces et agissent très vite. B. Lubszynski a réalisé des vidéos de démonstration de ces exercices, je t'y renvoie : http://www.dailymotion.com/video/x9ueeb_methode-de-relaxation-l-hyp... et http://www.dailymotion.com/video/x9uezj_seance-d-initiation-a-la-te...

Pour calmer le niveau de stress au quotidien, il faut pratiquer régulièrement les exercices de relaxation comme la respiration abdominale et le balayage corporel. Tu trouveras les vidéos correspondantes à partir des liens que je t'ai indiqués. Si tu cherches à consulter, plutôt que d'aller voir un psy (je suis comme toi, je n'aime pas ça), je te conseille de consulter un hypnothérapeute. Tu en auras pour environ 70€ la séance.

Merci beaucoup pour ces vidéos, je vais appliquer d'emblée ceci. Je fais déjà beaucoup de sport: équitation environ 3/4h par semaine et du sport en salle (on en a une chez nous) tout les jours durant 1h. Merci encore pour les liens !!

Bonjour,

Vous semblez beaucoup souffrir de la situation. On peut évidemment vivre sans cil et sans sourcil mais esthétiquement vous en conviendrez c'est beaucoup moins joli. Nous vivons avec regret dans un monde d'apparence. Ce geste est révélateur aussi d'un autre mal.
Vous dites que vous avez consulté une psychologue, cela s'est apparemment mal passé. Il faut parfois en consulter plusieurs avant de trouver la personne qui saura vous aider et vous comprendre.
A mon sens, vous devriez consulter à nouveau aussi bien pour vous que pour votre petite soeur.
Votre entourage semble ne pas vous soutenir accrochez-vous tout de même.
Vous pourriez aussi consulter une maquilleuse qui vous aidera à vous mettre en valeur malgré l'absence de cil et de sourcil.

< Dans la plupart des villes il y a les cmp, qui offre un soutien psychologique ou psychiatrique gratuit car à 16 ans on n'a pas forcément les moyens financiers (voir sur internet en fonction de votre ville) br/> Bon courage surtout.

Bonsoir Jennas,

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous. Il y a beaucoup de gens qui ont mal vécu leur consultation. Il y en a même que ça a traumatisé, parce que le psy a eu la délicatesse de diagnostiquer des fausses maladies psychiatriques avec des noms à faire peur. Déjà que certains noms ferait peur à quelqu'un de "normal", imaginez l'effet produit sur quelqu'un de psychologiquement fragilisé (si la personne va consulter, c'est bien qu'elle est fragilisée) !

Je ne suis pas absolument opposé à aller consulter un psychologue. Et même si je le serais, chacun fait ce qu'il veut. Mais je pense beaucoup de mal des psychologues en général. Je crois que la plupart d'entre eux ont une blessure psychologique dont ils ne sont toujours pas sortis. C'est ce qui explique qu'ils se soient intéressés à la psychologie. Puisqu'ils n'en sont pas sortis, comment pourraient-ils aider les autres à en sortir ? Il y a beaucoup  d'escrocs et d'incompétents dans le lot. Des psys qui vous expliquent que si untel est passé au meurtre, c'est parce qu'il n'a pas eu de père, parce qu'il n'a pas été à l'école et parce qu'il a été rejeté de la société ; alors qu'il y a des tas de gens dans ce cas-là qui ne sont pas passé au meurtres !

Je crois bien que souvent consulter ne sert à rien. A contrario, les thérapie brèves, les exercices de relaxation, la sophrologie et tout ce qui s'y rapporte sont très efficaces. Ça au moins, ça marche !

En tout cas, je crois qu'il vaut mieux essayer d'abord les thérapies brèves et la relaxation, puis consulter un hypnothérapeute et, en dernière ressors, si vraiment rien n'a marché, un psychologue.

Pour les cils et les sourcils, comme tous les poils, ça repoussera. Il n'est pas nécessaire d'aller consulter une esthéticienne, mais là c'est pas trop mon domaine. En tout cas il faut dédramatiser la situation.

Bonsoir Murarmand,

Nous avons effectivement des points de vue qui divergent un peu d'où tout l'attrait d'échanger.

Je partage votre avis sur le fait que gwennaëlle a beaucoup de difficultés à gèrer son stress, le sport est un bon moyen (sportive moi-même) pour évacuer une partie de son stress, pas la totalité et surtout cela n'explique pas qu'elle et sa soeur aient développé le même "trouble".

Concernant, l'utilisation de thérapies brèves, sophrologie ou relaxation, je dois dire que tout ceci m'est encore étranger. Je n'ai pas eu l'occasion de tester cela. A priori vous oui, et les effets ont été positifs pour vous c'est peut-être une piste a envisager pour elles deux en effet.

Je ne suis pas psychologue donc je n'ai aucun conflit d'intérêt. Je ne partage pas votre avis sur ses professionnels. Il y en a des bons et des mauvais comme dans toutes les professions. Si le professionnel ne donne pas satisfaction, il faut en changer tout simplement sans en faire une génèralité.

Les cils et sourcils repoussent heureusement. La solution proposée c'était dans l'attente de la repousse pour lui éviter de s'isoler encore plus et se sentir à l'aise avec son image.

La situation n'est pas dramatique certes mais pas vivable à long terme !!!!

Cette trichotillomanie.... 
Me semble être la traduction d'une souffrance dont tu parles très bien toi-même...

Je te cite : En sachant que nous n'avons aucuns soutien familial. 

.... Tu as 16 ans, ta soeur 9 ans... Vous êtes donc techniquement sous la responsabilité de vos parents, qui doivent parfaitement se rendre compte de la situation d'appel au secours qu'est la trichotillomanie... 
Que font-ils, comment agissent-ils pour le bien et le mieux-être de leurs filles ?

Cette situation me pousse à te poser la question suivante : pourquoi personne ne réagi pour vous protéger ? que se passe-t-il ?

Il est vrai comme le souligne très justement Agnes, la non-réaction de vos parents est inquiétante.

Si vos parents ne réagissent pas vous avez peut-être un parrain ou une marraine qui soit susceptible de vous porter secours ou assistance.

Bon courage

Bonjour tout le monde. J'apprécie les psy (moi-même voulant en devenir une) j'ai déjà eu une psy a 11 ans, très bien et celle de l'autre fois ne prend pas mon trouble pas assez au sérieux, peut-être que je dramatise trop la chose, mais elle me dit "faites du sport ça passera" j'en fais du sport !! tout les jours !! et ça continue. Les exercices de relaxations ne marchent pas pour l'instant, c'est comme si j'étais en "manque" IL FAUT que je m'arrache les cils !! C'est insupportable. Malheureusement ma mère a des problème financiers et donc ne peut pas me payer une autre psy. et vivant dans le champs, il n'y a pas de psy assez proches pour que je puisses y aller moi-même. Mes parents étant divorcés, je rêve de voir mon père disparaître, alors ce n'est pas lui qui m'aidera. Qu'en a ma mère, elle a beaucoup changé en 2 ans (je ne dirai pas pourquoi) et est devenue beaucoup moins maternelle et protectrice. Elle pense que c'est facile d'arrêter, qu'il faut juste se dire "aller j'arrête" et c'est finit, mais non, c'est bien plus difficile. Mais ce n'est pas non plus notre sujet de conversation principal. De temps en temps elle regarde et dit "c'est bien" ou "c'est pas bien" et c'est tout. Une fois, elle a dit a Maxou (ma soeur) "Pourquoi tu t'arraches les cils ?" Moi, j'ai dit a Max quelques jours avant "c'est parce que on a des problèmes" et elle a donc répondu à maman "c'est parce que j'ai des problèmes" la réponse de ma mère "et alors ?! moi aussi j'ai des problèmes et je m'arrache pas les cils pour autant" Mais ne prenez pas ma mère pour un monstre non plus, elle ne nous soutient tout simplement pas assez, c'est tout. Le pire, c'est que Maxance et moi savons d'où vient notre trouble: Maxance est stressée par la vie de famille: Margaux (mon autre petite soeur) n’arrêtons pas de nous disputer, et pour le bien de Maxance, j'ai décidé d'arrêter de mal lui parler, mais celle-ci continue de faire son enfant alors qu'elle va sur ses 13 ans !! et que notre mère crie souvent, mais ça, on peut juste le subir et rien a faire. Qu'en a moi, je suis de nature pessimiste et me dévalorise souvent, me sens incapable de faire certaines choses (je travaille sur ça ces derniers temps) Faisant du cheval, j'avais eu un coup de coeur pour une jument, mais celle-ci a été vendue, ensuite j'ai fais une dépression de 3 mois et la tricho a commencé, au collège j’arrivai à gérer, je m'en arrachais 2/3 par jours, mais a mon entrée au lycée, je n'arrivais plus a me contrôler, le stresse était trop fot et durant 6 mois, j'ai fais une autre dépression, me suis mutilée et tout autre de conneries stupides. Qu'en a ma famille, je n'ai aucuns liens avec mon oncle et ma tante, ni avec les autres membres, on les voit trop peu pour qu'ils prennent un rôle de psy pour moi. Je ne veux pas en parler à mon grand frère et mes grandes soeurs car ils le répéterons a maman, et puis la vie que nous avons (mes deux petites soeurs, maman et moi) ne les regarde plus, puisqu'ils vivent en dehors de chez nous. 

Bonjour Gwennaëlle,

Quel sport faites-vous en ce moment ?
Les sports d'endurance ou dit cardio comme la course à pied, le vélo notamment permettent de développer des qualités : la patience, la rigueur, le dépassement de soi. Ils améliorent aussi le moral avec les endomorphines secrétées pendant l'effort et aussi permettent l'évacuation d'une partie du stress.

Votre soeur maxance vous imite car comme chaque petite soeur elle prend exemple sur vous, sa grande soeur. Le jour où vous arrêterez il y a de fortes chances pour qu'elle arrête également.

A mon sens, j'ai l'impression qu'à la maison vous devez jouer le rôle de votre mère ce qui accroît de ce fait votre stress. Ce n'est naturellement qu'une hypothèse que je soulève.

Bonjour, et bien vous allez rire mais ce n'est pas Maxance qui m'imite mais le contraire !! Elle a commencé avant moi. Et bien je fais du cheval et de la cardio (vélo, course, appareils de sports) Malheureusement, au bout d'un certain temps, les cils ne repoussent pas car la racine est trop fragilisé, et c'est bien quelque chose qui me fait énormément peur...

Bon.... 
Et bien...

Je suis contente de lire ta réponse, (tu permets que je te tutoies?)... ça me permets de mieux comprendre.... 
Comprendre que ta trichotillomanie est un peu l'arbre qui cache la forêt.... 

Tu as écris des choses très fortes.... 

..." je rêve de voir mon père disparaître, alors ce n'est pas lui qui m'aidera.".... 

 

J'ai relevé celle-ci, j'en ai lu d'autres.... 
Je vois qu'en fait..., toi, ta soeur.... Vous avez trouvé ce moyen pour sortir vos émotions... C'est votre manière de dire (inconsciemment) "Ça va vraiment mal !!!"

... Et visiblement... Vous n'êtes pas entendues dans votre tristesse, dans votre souffrance... 
Votre maman, semble, elle aussi être chargée de grandes souffrances... 

Avez vous des grands parents, oncles, tantes, amis, professeurs à qui vous pourriez vous confier ?

Oui, en effet ma mère est très bouleversée depuis décembre. Et malheureusement, je n'aime pas me confier: je ne vois pas assez les membres de ma famille (mon oncle) pour me confier à eux, et puis j'ai honte de ça, et ils parleront de ça a d'autres (je les connais) pareil pour ma grand-mère, cousins et autres (et d'ailleurs, eux (cousins) aussi trouvent ça "répugnants" et "débiles", qui sont leur propres mots) Quand aux profs, non, je n'aime vraiment pas déballer ma vie sur un plateau d'argent. Il y a ma meilleure amie, elle me comprend, me soutient. Mais comme je l'ai dit: ce n'est pas un des sujets de discution principal que nous abordons. Et oui je vous permets de me tutoyer.  

RSS

À propos

Évènements

Vu à la TV!

DICOPSYCHO

+ de 100 vidéos, articles

et exos classés de

© 2022   Créé par Psy Benjamin Lubszynski.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation